Enseignants : de la vocation au désenchantement

  • Présentation
  • Pour aller plus loin

Comment expliquer la crise actuelle de la vocation pour l’enseignement ?
Sandrine Garcia met en relation les expériences vécues par des enseignants du premier degré et les transformations des conditions d’exercice liées aux réformes de la profession. Elle montre que les processus en cours au sein de l’Éducation nationale témoignent d’un contexte plus large de redéfinition des relations entre l’État et les professions chargées d’assurer le service public.
Le fossé entre l’investissement professionnel exigé par l’institution et les satisfactions que les enseignants peuvent eux-mêmes escompter de leur métier se creuse, comme en témoignent les entretiens réalisés auprès d’une soixantaine de professeurs et professeures des écoles ayant démissionné. Loin de concerner uniquement les nouveaux entrants de la profession, le désenchantement frappe les enseignants à toutes les étapes de la carrière.

Sandrine Garcia est professeure de sociologie à l’université de Bourgogne

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut