Le travail du care

Pascale Molinier
Nouvelle édition, 2020 (1e édition 2013).
246 pages.
16 euros.

La sortie du livre ayant été retardée du fait de la crise sanitaire, les éditions La Dispute ont réalisé une version numérique qui vous est offerte pour toute commande d’un exemplaire papier envoyé directement chez vous.

Le care ou le souci des autres, est une zone de conflits, de tiraillements et de dominations. Celle, notamment, du travail salarié des professionnels du soin et de
l’assistance, constitué essentiellement d’un salariat féminin subalterne, surexploité et stigmatisé par son « manque de qualification », et parfois sa couleur de peau : celle, aussi, du travail domestique toujours inégalement distribué. Or si on ne pourra jamais évacuer complètement le « sale boulot », il est urgent de penser une transformation politique du travail et de la société en plaçant le care au centre de la réflexion sur le travail.

Cet ouvrage défend une position singulière, sensible et forte, au sein des débats contemporains autour du care et propose de changer de regard sur le travail, sur le soin et sur la société. C’est cette position que, d’entrée de jeu, la préface de cette nouvelle édition renforce en répondant et en désarmant avec brio les polémiques sur le care, polémiques parfois induites par la précédente édition, publiée en 2013. Ce qui conduit l’auteure à mettre la focale sur ce qu’est vraiment la « perspective du care » et à montrer l’inédit de cette posture théorique.

Pascale Molinier est professeure de psychologie sociale et directrice du laboratoire de l’unité transversale de recherches en psychogenèse et psychopathologie (UTRPP), à l’université Paris Nord 13.