Contre la gentrification

  • Présentation
  • La presse en parle

Les quartiers populaires proches des centres-villes sont aujourd’hui des espaces très convoités par des promoteurs ou des entrepreneurs, comme par des aménageurs, qui planifient leur attractivité pour des catégories choisies de populations. Pour leurs habitants déjà là ou leurs usagers ordinaires, par contre, la pression sur les conditions de vie en ville se fait toujours plus forte. Pourtant, la transformation de ces quartiers en espaces plus distingués, plus exclusifs et plus lucratifs n’est pas toute tracée.

A rebours des représentations lénifiantes d’un « renouveau urbain » unanimement vertueux, ce livre vise à remettre à l’avant-plan les rapports de domination qui sont à la racine des logiques de gentrification des quartiers populaires et les violences structurelles que celles-ci impliquent. Mais il s’attache aussi à révéler ce qui, en situation concrète, va à l’encontre de ces logiques, les déjoue ou leur résiste, remettant ainsi en question l’idée selon laquelle la gentrification serait un courant inéluctable auquel il serait vain de chercher à s’opposer. C’est ainsi à une repolitisation des questions urbaines que ce livre aspire à contribuer, à contre-courant du flot de discours qui les confondent avec des phénomènes quasi naturels ou les conçoivent comme des problèmes de management détachés de toute idée de conflictualité sociale.

Mathieu Van Criekingen est géographe, enseignant-chercheur à l’université libre de Bruxelles.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut